Asie-mineure > Articles > Articles
  



La Turquie, ça suffit...   25/06/2010

La Turquie, ça suffit...

Jeudi 10/06/2010

Il semblerait que nous laissions la Turquie décider du sort de nos relations bilatérales en se comportant comme les Juifs opprimés de l’ancien Empire ottoman soumis à la loi brutale et sanguinaire antisémite que faisaient régner les Turcs sur la « Palestine »...

Il est vrai que la révolution laïque imposée par Ataturk qui considérait l’islam de Mohamed comme la « théologie absurde d’un bédouin immoral », avait ramené dans le giron de la civilisation un pays englué dans des règles musulmanes qui avaient amené à sa chute.

Ce que la Turquie représente en fait c’est une puissance destructrice qui porte encore les stigmates des assassins d’Arméniens. Jusqu’à ce jour, la Turquie nie les exactions meurtrières dont elle s’est rendue coupable vis-à-vis des arméniens chrétiens.

En ce qui nous concerne, ce sont ces mêmes Turcs qui, après avoir  établi des lois antisémites sur Erets Israël, ont combattu le ychouv juif. Ils sont responsables de la mort par pendaison des héros du groupe de résistance Nili et du décès de la plus grande héroïne juive des temps modernes, Sarah Aronsohn.

La politique antisémite de l’Empire ottoman avait amené les Juifs conscients à soutenir la création de la première armée juive moderne lors de la première guerre mondiale. Jabotinsky, fondateur et combattant de la Légion Juive au sein des forces britanniques avait déjà estimé que la destruction de l’emprise turque était indispensable pour l’avenir sioniste d’Erets Israël.

Ce sont les Turcs qui ont envahi l’île de Chypre pour s’en approprier la possession et y maintiennent leur implantation militaire en contrôlant  la moitié de l’île. Cela ne gène bien entendu ni Kouchner ni l’union européenne!

Ce sont les Turcs qui bombardent et massacrent  les populations kurdes afin d’empêcher toute velléité d’autonomie réelle ou d’indépendance de leur part. Ces kurdes qui sont un véritable peuple établi sur une terre définie et avec une culture propre ne recevront jamais de flottille   »humanitaire ». La seule raison est certainement qu’ils n’ont pas de port capable de l’accueillir! De plus, ce ne sont pas des arabes! On  n’ose imaginer que les Turcs étant des musulmans ont acquis un droit inné de massacrer sous l’œil indulgent d’un occident décadent.

Une clique musulmane antisémite…

La Turquie est dirigée par une clique musulmane antisémite liée aux pays voyous et faisant partie de l’axe du mal. Cet axe qui prend sa source actuelle à la Maison Blanche englobe la Syrie et l’Iran, le Hamas et le Hezbollah et reçoit le soutien actif de la Turquie. La recherche effrénée d’Ankara d’une place prépondérante dans le magma des pays musulmans au sein d’un Proche orient rêvant de la destruction d’Israël, passe par une surenchère permanente avec Téhéran.

Le climat antisémite de la Turquie a débouché sur des séries télévisées où le rôle des soldats israéliens est dépeint comme ignoble de cruauté. Dans les librairies  foisonnent les écrits anti-juifs. Les déclarations et les actes anti-israéliens sont routiniers.

Le premier ministre Erdogan avait commencé ses mesures vexatoires des sa première visite en Israël. A Yad VaChem, il refuse de porter une kippa lors de la cérémonie et des prières en mémoire des victimes de l’Holocauste. Je n’ai jamais considéré qu’il faille  faire de Yad VaChem une étape indispensable de toute visite officielle en Israël comme si la rédemption et la résurrection d’Israël étaient liées à la Shoah. Comme si nous avions besoin de la commisération et de la pitié du monde. Il est beaucoup plus digne de faire déposer une gerbe sur le tombeau de Herzl dans le cimetière militaire qui porte son nom.

Toutefois le refus de mettre une kippa était un signe qui aurait dû nous alerter et surtout nous aurions dû lui demander ce qu’eut été sa réaction si un Juif refusait de se déchausser en entrant dans une mosquée. Juste pour savoir quelle aurait pu être notre degré d’indignation devant son attitude.

Erdogan n’a cessé d’invectiver Israël, ses dirigeants  et de traiter notre pays de terroriste. Il a pris une position totalement hostile et agressive lors de l’opération « plomb durci » et continué à s’agiter dans tous les forums internationaux pour faire condamner Israël. Il est un soutien actif de Téhéran et ne cache pas sa haine du peuple d’Israël.

Appeler Erdogan un allié d’Israël au Proche Orient est aussi ridicule que d’appeler Obama un ami de l’état juif.

Les derniers événements liés à la flottille turque sont significatifs. Il n’est pas encore clairement démontré que l’entourage d’Obama a prêté main forte à cette provocation, mais il est certain qu’Erdogan y a pris une part active. Rien d’étonnant de la part d’un dirigeant de parti musulman et rien d’imprévisible de la part d’un pays qui a basculé vers les thèses du « vieux bédouin immoral ». Si Ataturk, le père de la Turquie moderne désormais défunte, revenait, il serait lynché par les électeurs d’Erdogan et certainement condamné par les tribunaux de la république française pour islamophobie!

Rompre les relations…

Ce qui par contre parait étonnant est la réaction d’Israël. Pourquoi devons nous attendre que cet Erdogan rompe ses relations avec Israël, ce qui ne saurait manquer d’arriver? Pourquoi ne pas rompre les relations et qualifier Erdogan et  sa Turquie comme ils le méritent? Quel besoin avons-nous encore de nommer une « commission d’enquête » pour  cet incident? La seule commission qui aurait dû être nommée devait se demander pourquoi nos commandos n’étaient d’abord armés que de pistolets à peinture, pourquoi le pont n’a pas été nettoyé par des grenades ou tout au moins des bombes lacrymogènes, pourquoi les agresseurs terroristes de nos soldats ont été relâches au lieu de croupir dans une prison israélienne, pourquoi nous faisons si peu cas de notre dignité israélienne?

Et le « Rainbow Warrior »…

Pourquoi n’avons nous pas répondu à ce Daladier stupide qui  siège au Quoi d’Orsay lorsqu’il ose proposer la présence d’un Turc dans la « commission d’enquête »? Pourquoi  ne pas lui rappeler l’attaque du « Rainbow Warrior », ce navire purement écologique et « humanitaire » de « Green Peace » coulé par des barbouzes français sur ordre de François Mitterrand,le mentor de l’actuel ministre des Affaires étrangers de la France? Pourquoi ne pas lui rappeler qu’un véritable photographe y a été assassiné par les agents français? Pourquoi ne pas lui rappeler que ces agents français avaient utilisé des faux passeports suisses? Il est vrai que cela s’est passé en Nouvelle Zélande et pas dans un Emirat arabe. Pauvre et lamentable Kouchner poursuivi et dévoré par la haine de soi et de ses pères! Il serait temps de rompre les relations avec la Turquie et la traîner devant un tribunal international (sans se faire la moindre illusion) pour agression. Il serait temps de dire à Erdogan que s’il désire venir à Gaza, nos agents pénitentiaires l’attendent de pied ferme. Il serait temps d’annoncer la retenue des bateaux de la flottille comme prise de guerre. Il serait temps de déclarer au monde et à Obama que la commission d’enquête devrait contrôler les machinations de la Turquie et pas notre réponse si mesurée.

Il serait temps de prendre l’initiative et montrer la Turquie sous son véritable aspect de dictature islamique brutale et haineuse et appeler les Juifs et les quelques démocrates qui surnagent encore dans l’Europe islamisée, de boycotter la Turquie et ses produits. Jusqu’à ce que l’armée turque et l’opposition renversent  ce régime et reprennent leurs   relations privilégiées avec Israël!

Jacques KUPFER

article paru sur
http://www.israel7.com/2010/06/la-turquie-ca-suffit/


Vous avez aimé cet article ? Faites un don (montant libre avec un minimum de 3 €)

 


Retour...



© 2014 - Europe & Orient

Retour à la page d'accueil Plan du site