Asie-mineure > Titres
  



Résumés

 
La fatwa turque : l’article 301

Depuis l’affaire Salman Rushdie le monde a commencé à entendre parler de la fatwa
Une fatwa est, dans l'islam, un avis juridique donné par un spécialiste de loi islamique sur une question particulière. En règle générale, une fatwa est émise à la demande d'un individu ou d'un juge pour régler un problème où la jurisprudence islamique n'est pas claire. Un spécialiste pouvant donner des fatwas est appelé un mufti. Contrairement à l'opinion répandue, une fatwa n'est pas forcément une condamnation. Il s'agit d'un avis religieux pouvant porter sur des domaines variés : les règles fiscales, les pratiques rituelles ou encore l'alimentation. suite

 

La victoire de l’AKP : quelle suite ? 

Lors des élections législatives du 12 juin en Turquie, l’AKP a remporté une victoire écrasante avec 49,93% des voix. Vu la forte 
participation, de 84%, c’est un succès net pour le parti islamiste de R.T. Erdogan, qui consolide ses positions avec cette troisième victoire 
successive en améliorant son score (34.3% en 2002 et 46,6% en 2007).

A première vue cette nouvelle accompagnée de la carte électorale qui montre la suprématie de l’AKP pourrait se résumer aux messages déroulant de type « No comment »  qu’on voit sur certains chaînes de TV. suite

 

La Turquie, ça suffit... 

Il semblerait que nous laissions la Turquie décider du sort de nos relations bilatérales en se comportant comme les Juifs opprimés de l’ancien Empire ottoman soumis à la loi brutale et sanguinaire antisémite que faisaient régner les Turcs sur la « Palestine »...

Il est vrai que la révolution laïque imposée par Ataturk qui considérait l’islam de Mohamed comme la « théologie absurde d’un bédouin immoral », avait ramené dans le giron de la civilisation un pays englué dans des règles musulmanes qui avaient amené à sa chute. suite

 

Les ancêtres d'Erdogan et le Génocide arménien

Un auteur français remarquable a dit justement, "nous sommes tous les produits de nos enfances". Afin de comprendre correctement n'importe quel politicien, ou même n'importe quel homme, il est nécessaire de comprendre d'où lui ou elle vient. C'est encore plus important qu'après qu'Erdogan a dit, "mes ancêtres n'ont jamais commis de génocide!". suite 

Turquie : parodie de procès envers un monastère chrétien

En intentant un procès, l’État turc essaie d’exproprier le monastère chrétien de Mor Gabriel. Tous les journalistes et les membres d’organisations de défense des droits de l’homme ont reçu l’ordre de quitter la salle d’audience. Cependant, les représentants de l’organisation Christian Solidarity International (CSI) ont refusé de suivre les ordres et ont été ainsi témoins d’une parodie de procès mettant en cause son caractère légal. suite

 

Taner Akçam’ı rahat bırakın!

Ali Ertem
Meşruiyetinden kuşku duymayan bir devletin, tarihi geçmişi hakkında farklı düşünen, vatandaşlarını susturmak için kriminal yöntemlere başvurması, kendi toplumunun tarihi gerçekleri öğrenmesini engellemek için aydınını, bilim adamını katlettirmesi düşünülemez. Muhaliflerine çamur ve iftira atarak hedef gösterme, topluma düşman tanıtma ve sonuçta linç ettirme yöntemleri meşru bir devletin işi değil, kriminal çetelerin işidir. Bu tür yöntemler hem ahlaki ölçülerin hem de bilimsel ölçülerin tamamen dışındadır. Meşru Hukuk devleti olmanın ölçüsü, dini inancı, etnik kökeni, dünya görüşü, sosyal statüsü ne olursa olsun, tüm vatandaşlarına, hem haklarının korunması hem de suçlarının cezalandırılması konusunda ayrım yapmamasıdır. suite 

 

Bir Kampanyanın Düşündürdükleri  

Taner Akçam

Hürrriyet
gazetesi 21 ve 23 Haziran 2007 tarihleri arasında şahsımı karalamaya yönelik bir dizi haber yaptı. İlk bakışta bir olayın perde arkasını anlatıyor havasını veren bu haber dizisi aslında bir “Taner Akçam’ı linç kampanyası” niteliği arzediyor. Konu benim 18 ve 25 Mayıs 2007 tarihlerinde AGOS gazetesinde yayınladığım iki yazı ile ilgili. Bu yazılarımda, uzun bir süreden beri özellikle ABD’de aleyhime yürütülmekte olan kampanyada, “Holdwater” takma isminin ardına saklanarak, sahibi olduğu http://www.tallarmeniantale.com sitesi üzerinden önemli bir rol oynayan bir muhbirin esas kimliğinin Murad Gümen olduğunu açıklamıştım. suite

 

Hrant Dink : "J'ai le droit de mourir dans le pays qui m'a vu naître"

Dernière interview accordée par le journaliste, deux jours avant son assassinat
Ellen Rudnitsky, Mirko Schwanitz, Fédération Internationale des Journalistes, pour RIA Novosti. lire

Barışın ve dostluğun değerli elçisi Hrant Dink katledildi

Agos Gazetesi yayın yönetmeni – başyazarı Hrant Dink 19.01.2007 İstanbul’da uğradığı silahlı saldırı sonucu katledildi. Şimdi Türkiye Cumhuriyeti ve onun her kademesinden yetkilileri katil arıyorlar! Resmi ve gayri resmi yetkili ağızlar (cumhurbaşkanından başbakanına, genelkurmayından emniyet genel müdürüne, medya kurumlarından köşe yazarlarına kadar) karanlıkta bıraktıkları her siyasi cinayet sonrası olduğu gibi, katliamı “kınayan” açıklamalar yapıyorlar. ...devam

Maudits soient les mains qui tuent la conscience

Hrant Dink est tombé sous les balles d’un lâche qui n’a même pas osé de l’affronter de face et a tiré 3 fois dans son dos, visant la tête.  
suite

Le chantage des otages

De nombreux arméniens ne luttent pas, pas même pour la reconnaissance du génocide. Ils craignent trop pour la vie des leurs. C’est ainsi que se met en place le chantage des otages. Pourtant l’analyse stratégique est claire sur ce point. Des otages condamnés ne sont une perte que s’ils sont soutenus pour être sauvés.  suite

Etat et Diaspora

Une manière quelque peu surprenante d’analyser la situation de l’Arménie et de sa diaspora actuelle, c’est de mettre en évidence les ressemblances avec l’île de Chypre et les territoires occupés. En effet la problématique générale de la diaspora arménienne c’est d’interpréter l’Etat d’Arménie comme un pays enclavé. Car même si l’Arménie actuelle est formellement libre, sa superficie est si faible par rapport à l’Arménie historique qu’elle représente plus une poche de résistance par rapport à un territoire globalement occupé. suite 

PLUS JAMAIS CA !

Aujourd'hui, le 24 avril est reconnu dans le monde entier comme une date marquant le génocide arménien. Sauf en Turquie où il constitue encore un tabou. L'État turc mobilise toutes ses ressources pour nier le sens de cette date. (suite)

Hrant Dink menacé de 3 ans de prison

Suite à un article signé dans le journal AGOS dont il est le rédacteur en chef, Firat (Hrant) Dink est menacé de 3 ans de prison. 
suite

L’antisémitisme dans les médias turcs 

L'antisémitisme dans les médias turcs ne vise pas seulement les Juifs en général, mais aussi les citoyens juifs de la République turque, comme en témoignent les extraits que nous publions ci-dessous. Les juifs (et leur Grand Rabbin) sont insultés, accusés d'espionnage, de déloyauté et de trahison. 
suite

Vigilance :  les droits des minorités en Turquie

Pour combattre la conspiration du silence autour des droits des minorités en Turquie, la revue E&O, en liaison avec des ONG dans le monde entier publiera régulièrement des faits divers qui montrent que les "réformes" sur le papier ne sont pas du tout appliqués sur le terrain. 
suite

Il y a 50 ans, le 6-7 septembre à Istanbul

"Dans la journée du 7 septembre 1955, quand l'armée est enfin intervenue, c'était déjà trop tard. Istanbul avait vécu en une nuit l'épisode le plus barbare de son histoire depuis la conquête de Constantinople en 1453. 
suite

25è anniversaire du 12 septembre 1980

 Le 12 septembre 1980 : Les généraux de l’Armée turque ont effectué un coup d’état militaire pour empêcher les progrès proposés par des mouvements civils défendant les droits sociaux et économiques des travailleurs et les droits nationaux du peuple kurde. Le processus de démocratisation et d’adhésion à la Communauté économique européenne (actuellement l’Union européenne) a été arrêté par la force et le pays a été transformé en un immense camp de concentration.suite

TURQUIE - L’article 301 menace la liberté d’expression

Amnesty International est extrêmement inquiète de l’usage fréquent de l’article 301 du Code pénal turc (CPT) pour poursuivre des défenseurs des droits humains, des journalistes et d’autres membres de la société civile exprimant pacifiquement une opinion dissidente. suite

1/1
  Sommaire complet



© 2014 - Europe & Orient

Retour à la page d'accueil Plan du site